Radicalisés signalés au maire : le parisien interviewe l’union des officiers UNSA

Mardi, dans son discours sur les banlieues, le chef de l’Etat a souhaité que les préfets « échangent » avec les maires sur la présence dans leur commune d’islamistes radicalisés. Ce qui suppose la transmission aux élus locaux d’informations sensibles recueillies par les services de renseignement.

Le Parisien a souhaité recueillir l’avis de l’Union des Officiers UNSA.