La FASMI s’oppose aux perquisitions en présence de l’avocat

La Fédération Autonome des Syndicats du Ministère de l’Intérieur (FASMI) a récemment pris connaissance des derniers débats publics conduits au Sénat concernant la réforme de la procédure pénale. Alors même que le gouvernement s’en engagé à réaliser une simplification du droit dans ce  domaine, dans l’intérêt des investigations, et in fine, des victimes d’infractions, le Sénat entend introduire dans le droit positif français des dispositions prévoyant la présence de l’avocat à l’occasion des perquisitions réalisées en matière judiciaire.