PNIJ : Analyse de la situation

Depuis sa mise en œuvre, les services d’investigation subissent de nombreux dysfonctionnements et anomalies dans l’utilisation de la plateforme nationale des interceptions judiciaires (PNIJ) et plus particulièrement sur le volet «interceptions».

L’Union des Officiers UNSA et l’ensemble de la FASMI UNSA exigent que les policiers soient équipés d’un matériel fiable et adapté à leurs besoins.

 

 

 

 

 

 

Brigade des stups : au point de rupture

Le 13 Mai 2018, l’Union des Officiers UNSA a rencontré les commissaires Christophe DESCOMS et Antoine MOREAU afin de soulever les difficultés rencontrées par la brigade des stupéfiants. Du recrutement à la rémunération des informateurs, de nombreux points ont été abordés

 

 

 

 

 

 

 

Radicalisés signalés au maire : le parisien interviewe l’union des officiers UNSA

Mardi, dans son discours sur les banlieues, le chef de l’Etat a souhaité que les préfets « échangent » avec les maires sur la présence dans leur commune d’islamistes radicalisés. Ce qui suppose la transmission aux élus locaux d’informations sensibles recueillies par les services de renseignement.

Le Parisien a souhaité recueillir l’avis de l’Union des Officiers UNSA.

 

 

 

 

 

 

Le blues des capitaines

Le PPCR officiers, accord conclu à la va-vite, laisse sur le carreau près de la moitié du corps de commandement. Retrouvez les revendications de l’Union des Officiers UNSA.

 

 

 

 

 

 

 

 

Corps de commandement : mais où sont les jeunes ?

En 2017, sur 8831 officiers de police, la tranche d’âge 20/39 ans ne comptait plus que 1169 agents et notre pyramide des âges ne laisse aucun doute sur une nouvelle diminution de notre relève d’ici 2022.
Question : Quel est l’avenir d’un corps qui ne compte plus que 6000 agents et dont la moyenne d’âge est à plus de 50 ans ?

 

 

 

 

 

 

 

GRAF : il faut agir !

Sans galons, sans missions, sans positionnement hiérarchique, le troisième grade de notre corps reste une coquille vide… Il est temps de mettre un terme à cette situation !

 

 

 

 

 

 

 

Tour extérieur des sous-préfets : notre courrier au Ministre de l’Intérieur

Dans le cadre de la note N°17-000844-1 SG-MI du 28 septembre 2017, relative à l’ouverture du tour extérieur des sous-préfets au titre de l’année 2018, il était indiqué que pouvaient se porter candidats, au titre de l’article 8-1-2, des fonctionnaires d’état relevant d’un grade d’avancement équivalent à celui d’attaché principal d’administration de l’état et justifiant de huit ans de services effectifs dans un corps ou cadre d’emploi de catégorie A…

 

 

 

 

 

 

Dossier UNSA FASMI : le jour de carence est-il un dispositif pertinent ?

Retrouvez vos dossiers UNSA FASMI dans l’onglet « actualités ».

 

L’article 115 de la loi de finances n°2017-1837 du 30 décembre 2017 pour 2018 a réintroduit un délai de carence d’une journée, applicable aux congés de maladie des agents publics à compter du 1er janvier 2018. La circulaire du 15 février 2018 en précise les modalités de mise en œuvre.

Le rétablissement du jour de carence est articulé autour d’un mythe, celui du légendaire « absentéisme des fonctionnaires ». Qu’en est-il réellement ?